Aller au contenu principal

Connexion

Habitat vert

Les 30 meilleurs aliments pour une alimentation saine

F. M. | 24 août 2016, 14h30

Avoir un habitat vert, c’est aussi avoir une vie saine et une alimentation adaptée. Retrouvez dans cet article les 30 meilleurs aliments. Dans une enquête sur les dépenses alimentaires chez les ménages, le service de recherche économique de l’USDA a révélé que les ménages consacrent une grande partie de leur budget alimentaire à des aliments très malsains. Le ménage moyen a dépensé la plupart de son budget alimentaire (près de 18 %) en céréales raffinées suivi par le sucre et les bonbons (à près de 14 %). La catégorie suivante la plus élevée était la viande rouge (pour la plupart provenant de l’élevage intensif), suivie par les boissons et les plats congelés ou réfrigérés. À l’opposé, les ménages ont dépensé moins de 0,5 % de leur budget alimentaire en légumes verts et autant en légumes orange. Les autres légumes représentaient moins de 4 % des dépenses de nourriture et les fruits entiers un peu plus de 6 %.

les 30 meilleurs aliments.jpg
Tel que rapporté par le magazine Forbes : « Ce n’est pas que les consommateurs dépensent moins que ce qu’ils devraient en denrées alimentaires en général. Nous dépensons 17 % de notre budget alimentaire en céréales raffinées (plus de trois fois ce qui est recommandé)… et tandis que l’USDA recommande de dépenser moins de 1 % de sucre et de bonbons, la plupart des gens dépensent près de 14 % de leur budget alimentaire en bonbons. Cela signifie que ce n’est en fait pas le désir d’économiser de l’argent pour lequel nous mangeons mal, mais nos propres mauvais choix. » Je crois qu’il s’agit en partie de faire les bons choix et en partie de s’éduquer sur les aliments qui sont vraiment sains. Contrairement à la croyance populaire, vous ne devez pas casser la tirelire pour manger de la bonne nourriture. En fait, la plupart des aliments sains qui suivent sont très économiques. Encore mieux, il y a tellement d’aliments sains que vous pouvez planifier vos repas avec ce qui est de saison… et ce qui est en solde. Afin de protéger votre santé, je vous conseille de dépenser 90 % de votre budget alimentaire en aliments entiers, et seulement 10 % en aliments transformés. Choisir dans la liste ci-dessous est un très bon début pour nourrir votre famille sainement.

1. Avocat

 avocat.jpg

L’avocat qui est en fait classé comme fruit, est faible en fructose et riche en graisses mono-insaturées saines et potassium et la recherche a corroboré la capacité de l’avocat à améliorer la fonction vasculaire et la santé cardiaque. Personnellement, je mange un avocat entier pratiquement tous les jours, que je mets généralement dans ma salade. Cela augmente mes apports en graisse saine et calories sans trop élever l’apport de protéines ou de glucides. L’avocat est également très riche en potassium (plus de 2 fois la quantité trouvée dans la banane) et aidera à équilibrer votre ratio potassium-sodium qui est d’une importance vitale .

L’avocat fournit aussi près de 20 nutriments essentiels pour une bonne santé, comprenant les fibres, la vitamine E, les vitamines B, et de l’acide folique. En plus de le manger cru, vous pouvez utiliser l’avocat comme substitut de matière grasse dans les recettes à la place du beurre ou d’autres huiles. Un autre avantage des avocats : ils sont l’un des fruits les plus sûrs que vous puissiez acheter même cultivés conventionnellement, de sorte que vous n’aurez pas à dépenser plus pour ceux qui sont bio. Leur peau épaisse protège l’intérieur du fruit des pesticides.

2. Bette à carde

blette.jpg 

La bette à carde ou blette appartient à la famille des chenopodiaceae alimentaires, avec les betteraves et les épinards. C’est une excellente source de vitamine C, E et A (sous forme de bêta-carotène) ainsi que les minéraux manganèse et zinc. Lorsque vous mangez de la blette, vous bénéficiez d’une riche quantité d’antioxydants et d’anti-inflammatoires. Comme l’indique le rapport de la Fondation George Mateljan : « La gamme de phytonutriments de la blette est encore plus vaste que ne le soupçonnaient d’abord les chercheurs. À ce jour, environ 3 douzaines de phytonutriments antioxydants ont été identifiées dans la blette, y compris les bétalaïnes (deux bétanyanines et bétaxanthines) et des époxys xanthophylles. Beaucoup de ces phytonutriments antioxydants fournissent à la blette les couleurs de ses tiges et des nervures de ses feuilles ».

Les pigments de bétalaïne de la blette (qui se trouvent également dans les betteraves) soutiennent la Phase 2 du processus de détoxination de votre corps, ce qui se produit lorsque les toxines décomposées sont liées à d’autres molécules afin qu’elles puissent être excrétées de votre corps. La blette contient aussi un ensemble de nutriments importants, comme de grandes quantités de magnésium et la vitamine K1, pour soutenir votre santé osseuse. En outre, la bette à carde contient un flavonoïde appelé acide syringique, qui peut aider à régulariser le sucre sanguin et offrir des bienfaits à ceux qui ont le diabète, en même temps que le kaempférol, un flavonol qui peut aider à combattre le cancer et réduire votre risque de maladies chroniques comme les maladies cardiaques.

3. Ail

 ail.jpg

L’ail est riche en manganèse, calcium, phosphore sélénium et vitamines B6 et C, il est donc bénéfique pour les os et pour votre thyroïde. On pense que l’effet thérapeutique de l’ail vient en grande partie de ses composés soufrés, tels que l’allicine, qui sont également ce qui lui donne son odeur caractéristique. D’autres composés promouvant la santé comprennent des oligosaccharides, des protéines riches en arginine, le sélénium et les flavonoïdes. Il y a des recherches démontrant les effets de l’ail pour plus de 160 maladies différentes. En général, ses bienfaits se répartissent en quatre catégories principales :

  • Il réduit l’inflammation (et réduit le risque d’arthrose et d’autres maladies associées à l’inflammation)
  • Stimule la fonction immunitaire (propriétés antibactériennes, antifongiques, antivirales et antiparasitaires)
  • Améliore la santé cardiovasculaire et la circulation sanguine (protège des risques de caillots sanguins, retarde la formation de la plaque, améliore l’assimilation des lipides et réduit la pression artérielle).
  • Toxique pour les 14 types de cellules cancéreuses (y compris cerveau, poumon, sein, estomac, pancréas).

En plus, l’ail peut être efficace contre les bactéries résistantes aux médicaments, et la recherche a révélé que lors de la digestion de l’allicine dans votre corps, elle produit de l’acide sulfénique, un composé qui réagit avec les radicaux libres dangereux plus rapidement qu’aucun autre composé connu. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai désigné l’ail comme l’un des 7 meilleurs aliments anti-âge que vous puissiez consommer.

4. Graines germées

graines germees.jpg

Les graines germées offrent certains des plus hauts niveaux de nutrition disponibles, y compris les vitamines, minéraux, antioxydants et enzymes qui aident à protéger contre les dommages des radicaux libres. Les graines germées de brocoli frais, par exemple, sont beaucoup plus puissantes que le brocoli entier, ce qui vous permet de manger beaucoup moins en termes de quantité. Par exemple, la recherche a révélé que les graines germées de brocoli de 3 jours contiennent toujours entre 10 et 100 fois les quantités de glucorapharine. Un composé chimioprotecteur. Trouvée dans le brocoli à maturité. Ce composé glucorapharine semble également avoir un effet protecteur contre les polluants toxiques en améliorant la capacité de votre corps à les éliminer ou les excréter. Ce composé glucorapharine a également été démontré protéger contre le cancer. Les graines germées sont beaucoup moins chères (au moins 90 %) si on les prépare à la maison plutôt que les acheter ; je recommande donc fortement de préparer vos graines germées chez vous. C’est très facile ! Essayez les graines germées de brocoli, de cresson, et de tournesol pour commencer.

5. Champignons

champignons.jpg

En plus d’être riches en protéines, en fibres, vitamine C, vitamine B, de calcium et de minéraux, les champignons sont d’excellentes sources d’antioxydants. Ils contiennent des polyphénols et du sélénium qui sont courants dans le monde des plantes, mais aussi des antioxydants que l’on ne trouve que dans les champignons. L’un de ces antioxydants est l’ergothionéine que les scientifiques commencent à reconnaître maintenant comme un « antioxydant maître ». Une étude dans la revue Nature discute de l’importance de l’ergothionéine, qui est pratiquement l’exclusivité des champignons, le décrivant comme « un dérivé rare de l’aminoacide, histidine contenant du soufre » qui semble avoir un rôle très spécifique dans la protection de votre ADN contre le stress oxydatif.

En outre, certains des agents de défense de l’immunité les plus puissants viennent des champignons et c’est l’une des raisons pour lesquelles ils sont si bénéfiques pour la prévention et aussi le traitement du cancer. Les polysaccharides à longue chaîne, en particulier les molécules alpha et bêta-glucane, sont principalement responsables de l’effet bénéfique des champignons sur votre système immunitaire. Dans une étude, l’ajout d’une ou deux portions de champignons shiitakés séchés s’est révélé bénéfique dans l’effet régularisateur sur la fonction du système immunitaire.

6. Chou kale

chou-kale.jpg

Une seule tasse de chou kale va inonder votre corps de vitamines luttant contre les maladies, vitamines K, A et C en même temps que des quantités respectables de manganèse, de cuivre, de vitamines B, de fibres, calcium et potassium. Avec chaque portion de chou kale, vous trouverez également plus de 45 flavonoïdes simples, qui ont des effets bénéfiques antioxydants et anti-inflammatoires.

Le kale est également une bonne source anti-cancer de sulforaphane et d’indole 3 - carbinol. À ce jour, le chou kale s’est montré efficace pour réduire le risque d’au moins 5 types de cancers, y compris la vessie, le sein, le côlon, l’ovaire et la prostate. Les glucosinolates du chou kale et d’autres crucifères s’insèrent dans les produits qui aident à protéger l’ADN des dommages. Alors que certaines recherches suggèrent que le kale cru est le meilleur pour la prévention du cancer, d’autres études suggèrent qu’il est préférable de le prendre légèrement cuit, en partie parce qu’il améliore la capacité du kale à se lier aux acides biliaires dans votre tube digestif. Cela rend les acides biliaires plus faciles à excréter, et ceci a non seulement un impact bénéfique sur votre niveau de cholestérol, mais également sur votre risque de cancer (les acides biliaires ont été associés à un risque accru de cancer).

7. Épinards

epinards.jpg

L’épinard est riche en vitamines, minéraux et antioxydants, notamment l’acide folique, la vitamine A, fer, potassium, calcium, zinc et sélénium. Les épinards contiennent également des flavonoïdes qui peuvent aider à protéger votre corps des radicaux libres, tout en offrant des avantages anti-inflammatoires et un soutien antioxydant. Comme il est rapporté par la Fondation George Mateljan : « Tandis que cet ensemble de nutriments classiques donne à l’épinard un statut unique dans le domaine des antioxydants et anti-inflammatoires, c’est cette synergie inhabituelle de phytonutriments dans l’épinard qui « emporte la coupe » en termes de composés antioxydants et anti-inflammatoires ». En termes de flavonoïdes, l’épinard est une source unique de glucuroniques de methylenedioxy-flavonol, et en termes de caroténoïdes, il est difficile de trouver une source plus utile en lutéine et en zéaxanthine. Le caroténoïde époxy-xanthophylle néo-xanthine et la violaxanthine sont des composés intéressants des feuilles d’épinards.

8. Chou cavalier

chou-cavalier.jpg

Le chou vert « Collard » est un proche cousin du chou kale et est très similaire sur le plan nutritionnel. Riche en vitamine K et phytonutriments. l’acide caféique, l’acide férulique, la quercétine et le kaempférol. Du chou vert aide à réduire le stress oxydatif dans vos cellules. En luttant contre l’inflammation. Le chou vert contient des glucosinolates appelés glucobrassicine qui se convertissent en une molécule isothiocyanate appelée indole 3 -carbinol, ou 13 C, le composé qui a la capacité d’activer et de prévenir une réponse inflammatoire à ses premiers stades. D’autres phytonutriments du chou vert, en particulier le diindolylmethane et le sulforaphane, ont été cliniquement prouvés pour lutter contre les cellules des cancers du sein, prostate, ovaire, col de l’utérus et côlon, prévenir leur croissance et même aider à les empêcher de se former en premier lieu.

Également remarquable, ce chou est particulièrement riche en fibres, avec plus de 7 grammes par tasse, le rendant idéal pour soutenir la digestion. Il est aussi particulièrement utile pour maintenir un niveau de cholestérol sain. Selon la Fondation George Malteljan : « Dans une étude récente, les feuilles de chou collard cuit à la vapeur surpassaient le chou kale, les feuilles de moutarde, le brocoli, les choux de Bruxelles et le chou blanc en termes de sa capacité à lier les acides biliaires dans le tube digestif. Lorsque cette liaison acide biliaire a lieu, il est plus facile pour le corps de les excréter. Du fait que les acides biliaires sont formés à partir du cholestérol, le résultat de cette liaison avec l’acide biliaire est une réduction du niveau de cholestérol du corps. Il est à noter que le chou collard cuit à la vapeur présente une plus grande capacité à lier les acides biliaires que les choux collard crus ». Pour les meilleures saveurs et textures du chou vert, choisissez des feuilles légèrement plus petites que la couche extérieure plus dure.

9. Tomates bio

tomates1.jpg

Les tomates bio sont riches en nutriments, y compris une variété de composés phytochimiques doués d’une longue liste de bénéfices pour la santé. La tomate est une excellente source de lutéine, zéaxanthine, et de vitamine C (qui est principalement concentrée dans la substance un peu gélatineuse entourant les graines), ainsi que les vitamines A, E et celles du groupe B, potassium, manganèse et phosphore. Parmi certains phytonutriments des tomates moins connus, se trouvent :

  • Flavonols : rutine, kaempférol et quercétine
  • Flavonones : naringinine et chalconaringenine
  • Acides hydroxycinnamiques : acide caféique, acide férulique et acide coumarique
  • Glycosides : esculeoside A
  • Acides gras dérivés : acide 9-oxo-octadécadiénoique

Les tomates sont aussi une source particulièrement concentrée de lycopène. Un antioxydant caroténoïde qui donne à des fruits et légumes comme les tomates et la pastèque leur coloration rose ou rouge. L’activité antioxydante du lycopène a longtemps été suggérée d’être plus puissante que d’autres caroténoïdes comme le bêta-carotène, et la recherche suggère qu’il peut considérablement réduire votre risque d’accident vasculaire cérébral et de cancer. En plus de réduire votre risque d’AVC, le lycopène des tomates (y compris la sauce tomate bio sans sucre) a également été jugé utile dans le traitement du cancer de la prostate. Il est intéressant de noter que lorsqu’elles sont cuites, la biodisponibilité de leur lycopène augmente au lieu de diminuer, rendant les tomates cuites, comme dans la sauce tomate, une option particulièrement saine.

10. Chou-fleur

choux fleur.jpg

 Une portion de chou-fleur contient 77 pour cent de la valeur quotidienne recommandée de vitamine C. C’est aussi une bonne source de vitamine K, protéines, thiamine, riboflavine, niacine, magnésium, phosphore, fibres, vitamine B6, folate, acide pantothénique, potassium et manganèse. Le chou-fleur est une bonne source de choline, une vitamine B connue pour son rôle dans le développement du cerveau, et contient une quantité de nutriments anti-inflammatoires pour aider à contrôler l’inflammation, y compris I3C (indole -3 -carbinol) qui peut opérer au niveau génétique, pour aider à prévenir les réponses inflammatoires à leur stade de base. Les composés du chou-fleur montrent également des effets anti-cancer. Selon l’Institut National du Cancer : « Les indoles et les isothiocyanates se sont avérés inhiber le développement du cancer dans plusieurs organes chez les rats et les souris, y compris la vessie, le sein, le côlon, le foie, le poumon et l’estomac ».

Le chou-fleur soutient également les capacités de votre corps à se détoxifier de multiples façons. Il contient des antioxydants qui soutiennent la Phase 1 de détoxification avec des nutriments importants pour les activités de la Phase 2 de détoxification. Les glucosinolates du chou-fleur activent également des enzymes de détoxification. C’est une riche source de fibres, aussi, et offre des bienfaits sur le plan digestif. Ce qui lui donne encore plus d’attrait est son extrême polyvalence. Vous pouvez le manger cru, l’ajouter à vos salades, ou l’utiliser dans vos préparations cuites. Il peut même être assaisonné et mis en purée pour une version plus saine de la purée de pommes de terre. Selon la Fondation George Mateljan : « Les chercheurs ont déterminé que le sulforaphane qui vient d’un glucosinolate du chou-fleur (glucoraphanine) peut aider à protéger les parois de votre estomac. Le sulforaphane vous procure ce bienfait de santé en prévenant la prolifération bactérienne de Helicobacter pylori dans l’estomac ou l’adhérence de cette bactérie à la paroi de votre estomac ».

11. Oignon

oignons.jpg

 À ce jour, les oignons ont montré de grandes quantités de propriétés bienfaisantes : ils sont anti-allergie, antihistaminiques, anti-inflammatoires et antioxydants tout à la fois. Les polyphénols sont des composés végétaux reconnus pour leurs propriétés de prévention des maladies, leurs propriétés antioxydantes et anti-âge. Les oignons ont une concentration particulièrement élevée, avec plus de polyphénols que l’ail, le poireau, les tomates, les carottes et le poivron. En particulier, les oignons sont particulièrement riches en  flavonoïdes polyphénoliques appelés quercetine. La quercétine est un antioxydant dont beaucoup pensent qu’elle prévient la libération d’histamine. Ce qui fait des aliments riches en quercétine des « antihistaminiques naturels ». Les oignons contiennent plusieurs composés anti-cancer, y compris la quercétine, dont il a été montré qu’elle diminue le déclenchement de tumeurs du cancer et inhibe la prolifération de cellules cancéreuses mises en culture des ovaires, du sein et du côlon. Les personnes qui mangent plus d’oignons ainsi que d’autres légumes aillés, ont un risque inférieur d’avoir de nombreux types de cancer, y compris :

  • Prostate et sein
  • Ovaire et endomètre
  • Colorectal et gastrique
  • Œsophage et larynx
  • Cellules rénales

12. Saumon sauvage d’Alaska

saumon.jpg

 Le saumon sauvage d’Alaska fournit les acides gras omega-3, eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) qui peuvent bénéficier à de nombreux aspects de votre santé, allant de votre système cardiovasculaire à la santé mentale et comportementale, à votre santé digestive. Il peut même aider à prévenir une mort prématurée. La recherche suggère de manger ce poisson gras, le saumon sauvage d’Alaska une ou deux fois par semaine pour augmenter votre espérance de vie de plus de deux ans et réduire de 35 % votre risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Le saumon contient également l’antioxydant astaxanthine, qui a été saluée comme l’un des antioxydants les plus puissants jamais découverts en raison de sa capacité à inhiber plusieurs sortes de radicaux libres simultanément. Les résultats ont montré que c’est un antioxydant caroténoïde plus puissant que d’autres comme la vitamine E, le bêta-carotène et le lycopène. L’astaxanthine présente également des propriétés bénéfiques qui le rendent utile pour la santé du cœur, des yeux et du cerveau ainsi que pour soulager la douleur chronique. La clé de la consommation de poisson de nos jours est de choisir des poissons qui sont riches en oméga-3 et faibles en contaminants dangereux. Le saumon sauvage pêché en Alaska (pas d’élevage) répond à cette description, et est l’un des rares types de poissons que je recommande encore de manger.

13. Œufs bio de poules élevées en plein air

oeufs.jpg

 Les protéines sont essentielles à la construction, l’entretien et la réparation des tissus de votre corps, y compris votre peau, les organes internes et les muscles. Les protéines sont également les principaux composants de votre système immunitaire et vos hormones. Tandis que les protéines se trouvent dans beaucoup de sortes d’aliments, seuls les aliments de sources animales, tels que la viande et les œufs, contiennent des « protéines complètes », ce qui signifie qu’ils contiennent tous les acides aminés essentiels. Les œufs contiennent également de la lutéine et de la zéaxanthine pour la santé oculaire, la choline pour votre cerveau, les systèmes nerveux et cardiovasculaire, et la B12. Les œufs sont de puissants concentrés d’alimentation saine, pourvu qu’ils viennent de poules élevées en liberté sans pesticides. La différence nutritionnelle entre de véritables œufs de poules élevées en liberté et les œufs de poules élevées en batteries sont le résultat des différentes alimentations des deux groupes de poules. Vous pouvez constater si les œufs viennent de poules élevées en liberté par la couleur du jaune d’œuf. Les poules en liberté produisent des œufs avec un jaune orange vif. Des jaunes ternes et pâles sont un signe certain qu’ils proviennent de poules élevées en batterie qui ne sont pas autorisées à aller chercher leur propre nourriture naturelle. La meilleure source pour les œufs frais est un agriculteur local qui laisse ses poules librement à l’extérieur.

14. Huile de coco bio

huile-de-coco.jpg

En plus d’être excellente pour votre thyroïde et votre métabolisme, l’huile de coco est riche en acide laurique, qui se convertit dans votre corps en monolaurine, un monoglycéride capable de détruire les virus lipidiques tels que le HIV et l’herpès, la grippe, la rougeole, les bactéries gram-négatives, et les protozoaires tels que le Giarda Lamblia. Ses acides gras à chaîne moyenne (SCTM) confèrent également un nombre de bienfaits pour la santé, notamment en augmentant le métabolisme de votre corps et en repoussant les agents pathogènes. En outre, une découverte passionnante récente est que l’huile de coco peut servir de traitement naturel pour la maladie d’Alzheimer, car les SCTM sont également la principale source de corps cétoniques, qui agissent en tant que source alternative de carburant du cerveau et qui peuvent aider à prévenir l’atrophie du cerveau associée à la démence. L’huile de coco ne surcharge pas votre système digestif et ne produit pas de pic d’insuline dans le sang, donc pour le regain d’énergie rapide, vous pourriez simplement manger une cuillère d’huile de coco ou l’ajouter à vos aliments. Assurez-vous de choisir une huile de coco biologique non raffinée, non blanchie, faite sans traitement thermique ou produits chimiques, ni d’ingrédients génétiquement modifiés. Comme bonus supplémentaire, l’huile de coco offre d’innombrables autres utilisations en plus de la cuisine et de l’alimentation. Des applications locales cosmétiques aux traitements de premiers soins, jusqu’aux produits d’entretien de la maison.

15. Noix et oléagineux

Noix.jpg

 De plus en plus de recherches suggèrent que les oléagineux peuvent vous aider à vivre plus longtemps et même à aider à la perte de poids. Ceci n’est pas si surprenant compte tenu du fait que les noix sont riches en graisses saines dont, contrairement à la croyance populaire, votre corps a besoin pour fonctionner de manière optimale. Mes préférées sont les noix de macadamia et les noix de pécan, car elles fournissent la plus grande quantité de graisse saine tout en étant les moins dosées en glucides et protéines. Le principal acide gras des noix de macadamia est l’acide oléique de graisse mono-insaturée (environ 60 pour cent). C’est à peu près le niveau trouvé dans les olives qui sont bien connues aussi pour leurs qualités nutritionnelles.

16. Patate douce

patate douce.jpg

 La patate douce est riche en bêta-carotène, l’antioxydant qui peut aider à soutenir votre système immunitaire, ainsi que réduire votre risque de maladie cardiaque et de cancer. La recherche montre que les patates douces peuvent aider à régulariser le taux de sucre sanguin en raison de leur capacité à élever les niveaux d’adiponectine dans le sang, une hormone protéique créée par vos cellules de graisse pour aider à régulariser la façon dont votre corps métabolise l’insuline.

17. Sardines sauvages

sardines.jpg

 Les sardines sont une des sources les plus concentrées d’omega-3, une portion contenant plus de 50 % de la valeur quotidienne recommandée. Elles contiennent également une pléthore d’autres précieux nutriments, de la vitamine B12 au sélénium, protéines, calcium et choline, faisant d’elles une des meilleures sources alimentaires d’oméga-3 d’origine animale.

18. Betteraves

betteraves.jpg

 Les betteraves sont riches en vitamine C qui stimule le système immunitaire, en fibres et minéraux essentiels comme le potassium (essentiel pour des nerfs sains et la fonction musculaire), le manganèse (qui est bon pour vos os, foie, reins, et pancréas). Les betteraves contiennent aussi le folate Vitamine B, qui aide à réduire le risque de malformations congénitales.

19. Courges d’hiver

courges-dhiver.jpg

 Les courges d’hiver contiennent une quantité impressionnante de vitamine K. 475 % de la valeur quotidienne par portion. La vitamine A, puissant antioxydant, est bénéfique pour votre peau, la vision et les muqueuses et peut protéger contre certains types de cancer. Les courges d’hiver sont également riches en vitamine C, vitamine E, vitamines B, calcium et magnésium.

20. Poulets bio élevés en plein air

poulet.jpg

 Le poulet bio élevé en liberté est une excellente source de protéines, de vitamines B, sélénium,  phosphore, et choline. Il fournit toutes les vitamines B ainsi qu’un nombre étonnamment varié de nutriments supplémentaires, comme un acide aminé naturel, la cystéine.

21. Légumes fermentés

legumes-fermentes.jpg

 Pour maintenir une bonne santé intestinale, les aliments fermentés sont une nécessité. Juste un quart ou une demi-tasse de légumes fermentés, mangés avec un ou trois repas par jour, peuvent avoir un impact considérablement bénéfique sur votre santé. Une équipe de recherche a également créé une souche chargée en puissants probiotiques pour aider à produire de hauts niveaux de vitamine K2, dont beaucoup de gens manquent.

22. Huile d’olive

huile-dolive.jpg

 Riche en acides gras mono-insaturés, l’huile d’olive peut aider à réduire votre risque de maladie cardiaque et peut même améliorer le contrôle des niveaux d’insuline et de glycémie, en aidant à réduire le risque de diabète de type 2.

23. Choux de Bruxelles

choux-bruxelles.jpg

 Les choux de Bruxelles contiennent des composés contenant du soufre appelé glucosinolates, que votre corps utilise pour faire des isothiocyanates. Ceux-ci activent les systèmes enzymatiques de lutte contre le cancer dans votre corps. Les choux de Bruxelles ont été liés à la prévention d’un certain nombre de cancers, y compris le cancer du côlon, de l’ovaire et d’autres.

24. Kiwi

kiwi.jpg

 Riche en phytonutriments qui semblent protéger l’ADN humain des dommages des radicaux libres, le kiwi est une excellente source de vitamines antioxydantes C et E et de bêta-carotène. Le kiwi est aussi une bonne source de fibres, potassium, magnésium, cuivre, et phosphore.

25. Grenade

grenade.jpg

 L’activité antioxydante de la grenade est connue pour inhiber la prolifération et l’invasion cellulaire et de promouvoir l’apoptose (mort cellulaire) des diverses cellules cancéreuses. Les antioxydants des grenades peuvent aussi aider à réduire l’inflammation qui contribue à la destruction des cartilages dans vos articulations, une des principales raisons des douleurs et raideurs ressenties par de nombreux patients souffrant d’arthrose.

26. Myrtilles

myrtilles.jpg

 Les myrtilles ont des effets positifs sur votre profil lipidique, réduisant le risque de diabète de type 2. Et du fait de l’abondance de leurs antioxydants, les myrtilles sont l’un des meilleurs fruits pour vous protéger contre le vieillissement prématuré. Les myrtilles se sont également avérées améliorer les conditions inflammatoires des intestins, comme la colite ulcéreuse.

27. Framboises

frmaboise.jpg

 Les framboises contiennent des quantités concentrées des composés phytochimiques qui combattent la maladie et stimulent votre immunité, préviennent le cancer, protègent votre cœur et préviennent les allergies saisonnières. Les baies contiennent moins de sucre que beaucoup d’autres fruits, elles sont donc moins susceptibles de déstabiliser votre taux d’insuline.

28. Curcuma

curcuma.jpg

 Le curcuma, « épice du curry » au pigment jaune, souvent utilisé en cuisine indienne, contient de la curcumine, le polyphénol identifié comme son principal composant actif qui présente plus de 150 actions potentiellement thérapeutiques, incluant les propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, et anti-cancers.

29. Cannelle

canelle.jpg

 La cannelle est un agent antimicrobien puissant qui améliore aussi vos défenses antioxydantes. Elle tue E. coli et beaucoup d’autres bactéries. Ses composés anti-inflammatoires aident à soulager la douleur et la raideur des muscles et des articulations dues à l’arthrite. Elle contribue également à prévenir les infections des voies urinaires, la carie dentaire et les maladies des gencives et aide à contrôler le taux de sucre sanguin.

30. Cumin

cumin.jpg

 Le cumin est utile pour la digestion et la production d’énergie et peut améliorer le contrôle glycémique chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Cette épice a une longue histoire d’utilisation médicinale et a été également montrée comme améliorant la mémoire et ayant la capacité d’apporter des bienfaits antistress.

 

Source : Dr Mercola/Santé Nutrition

 

Ajouter un commentaire